Anna von Hausswolff

Anna von Hausswolff
La discographie d’ANNA VON HAUSSWOLFF montre un intérêt certain pour l’art funéraire, allant jusqu’à faire qualifier sa musique de « funeral pop ». "Epitaph For Daniel", "Singing From The Grave", "Funeral For My Future Children", "Deathbed"… si les apparences prêtent à la jeune Suédoise des airs de triste corbeaux déprimé, sa musique et sa prestance prennent tout cela à contrepied car c’est bien de lumière qu’il s’agit dans son art. Avec trois albums à son actif, "Singing From the Grave" (2010) et « Ceremony » (2012), The Miraculous (2015), ANNA VON HAUSSWOLFF s’est taillée une solide réputation qui l’a emmenée sur les routes avec Efterklang, Tindersticks, Taken By Trees etc.

Ce qui marque d’entrée de jeu chez ANNA VON HAUSSWOLFF, c’est l’alliance qu’on aurait cru contre-nature qu’elle opère entre une pop toute en voix qu’on compare souvent à Kate Bush ou PJ Harvey et une musique mystérieuse centrée sur l’orgue et parfois accompagnée de musiciens pour former un curieux ensemble drone/post-rock/pop. Le mélange peut paraître détonnant, iconoclaste et hasardeux ; à l’écoute de "Ceremony" et de perles tout en clair-obscur telles "Mountains Crave", les doutes se dissipent. La demoiselle contourne soigneusement tous les clichés drone funèbres et par là-même toute facilité pour imposer une musique étonnamment lumineuse, nuancée, avec de magnifiques chorus pop tout à fait décomplexés.

Qu’elle soit seule dans un piano-voix intimiste ou plongée dans une séance quasi-doom avec son ensemble, la singularité d’ANNA VON HAUSSWOLFF frappe les esprits et charme simultanément. Un très bel exemple d’alliance réussie entre musiques réservées à une élite et séduction pop.
Suede
City Slang

Catégorie

  • Indie
  • Disponibilités

    Pas de tournée prévue pour le moment

    Territoire

    France

    Agent

    Melaine Bricet

    Roster