Russian Circles

Russian Circles
En 2006, les amateurs de post-rock instrumental découvraient « Enter », le premier album d’un combo de Chicago maniant les gimmicks de Pelican, Mogwaï, Mono et consort avec une maestria, une personnalité et une énergie qui devait très vite les distinguer du peloton des groupes en « post-bidule ».

RUSSIAN CIRCLES est composé de seulement trois musiciens dont la virtuosité, le talent d’écriture et le feeling enterrent bien des formations plus fournies : Mike Sullivan (guitare) et Colin DeKuiper (basse), issus du groupe Dakota/Dakota, et Dave Turncrantz (batterie) ancien de chez Riddle Of Steel (au passage également ancien groupe de l’actuel Torche Andrew Elstner). Trois musiciens, aucun chant et pourtant RUSSIAN CIRCLES possède une dimension sonore, une puissance et une énergie que peu de groupes présentent. Avec ses développements progressifs épiques d’une beauté sauvage et glacée, le groupe s’est facilement placé sur le haut du panier de la scène Pelican-like et sort en 2008 « Station », album qui marque l’arrivée à la basse de Brian Cook (Botch / These Arms Are Snakes) et l’évolution du groupe vers une musique un peu plus abstraite.

Avec leur troisième album « Geneva », le combo gagne encore en ambition, persévère dans une veine plus atmosphérique et atteint des climax d’émotion tout en cassant les traditionnelles structures en crescendo avec apothéose finale. Sur scène, même topo, les Américains délivrent des sets électriques, intenses et virtuoses portés par un Dave Turncrantz hallucinant. « Memorial », son dernier album notablement hanté par la voix de Chelsea Wolfe, RUSSIAN CIRCLES atteint de nouveaux sommets glacés à l’architecture impeccable.

Isis a splitté, Godspeed part en vrille, voici venu le règne de RUSSIAN CIRCLES !
USA
Sargent House

Catégorie

  • Noise/Metal
  • Disponibilités

    Printemps 2018

    Territoire

    France

    Agent

    Thibaud Milhau

    Roster